Badr Hari le champion marocain de kickboxing tester positif au COVID-19

Rabat – La star du kickboxing poids lourd marocain Badr Hari a annoncé aujourd’hui qu’il avait été testé positif au COVID-19 .

Le champion a partagé la nouvelle sur ses réseaux sociaux, rassurant ses fans qu’il se remet bien après quelques jours de maladie.

«J’ai testé positif pour le coronavirus. Je suis actuellement en quarantaine à domicile et je me rétablis bien après quelques jours de maladie. »

Badr Hari a ajouté que sa famille avait pris toutes les précautions de sécurité concernant le COVID-19 «très au sérieux depuis le début de cette pandémie, mais malheureusement, cette contamination s’est produite».

Le champion a demandé à ses fans et à ses abonnés de prendre le virus au sérieux.

«En ce moment, j’ai besoin de me reposer et je vais reprendre l’entraînement dès que possible», a déclaré l’athlète, en utilisant le hashtag «imparable».

Badr Hari a travaillé intensément au quotidien dans le cadre de son programme de récupération après avoir été blessé à la jambe lors d’un combat en 2019 contre le kickboxeur néerlandais Rico Verhoeven .

Reste à savoir s’il combattra toujours le Roumain Benjamin Adegbuyi lors d’un combat prévu le 7 novembre.

La ligue de kickboxing Glory a annoncé le combat en septembre.

Badr Hari fait partie d’un nombre croissant d’athlètes internationaux qui ont contracté le COVID-19.

En plus de Badr Hari, plusieurs footballeurs marocains ont également été testés positifs au COVID-19, notamment Nabil Dirar et Soufiane Chakla.

La superstar de la Juventus, Cristiano Ronaldo, a été testée positive au COVID-19 la semaine dernière.

Quitter la version mobile