Monde

« Redonner à la jeunesse africaine une partie de son patrimoine »

[ad_1]

Publié le :

Emmanuel Macron a présidé mercredi, au musée du quai Branly-Jacques Chirac, la cérémonie organisée pour la restitution de 26 œuvres des trésors royaux d’Abomey à la République du Bénin, présentes en France depuis 130 ans.

La France actait, mercredi 27 octobre, la restitution au Bénin de 26 œuvres des trésors royaux d’Abomey, conservées jusqu’ici au musée du quai Branly. Le président Emmanuel Macron s’est rendu sur place pour l’occasion, afin de présider la cérémonie de restitution. 

Des statues royales, des portes en bois et des bâtons de danse, précieux témoignages du royaume qui a régné aux 18e et 19e siècles sur l’actuel sud Bénin, font partie des 26 œuvres rendues par la France à leur pays d’origine.

« Cette restitution c’est plus qu’une restitution, c’est tout un programme de coopération qui doit permettre de renforcer nos liens, de créer de nouvelles opportunités d’échanges, de rencontres, de projets », a insisté le président lors de son allocution au musée du Quai Branly devant plusieurs représentants politiques et culturels béninois.  

Emmanuel Macron a également rappelé un des objectifs principaux de cette restitution, celui de « redonner à la jeunesse africaine accès à son patrimoine ». « Toute jeunesse a besoin de s’approprier l’histoire de son pays pour mieux bâtier son futur », a-t-il ajouté.  

Le président a également insisté sur le long processus de restitution des œuvres d’art au Bénin.

Cette rétrocession est le fruit de la demande de nombreuses associations, du président béninois Patrice Talon, et d’une loi votée en 2020, en France, permettant la restitution d’œuvres d’un pays à un autre.

Le président français s’était engagé le 28 novembre 2017, à l’université Ki-Zerbo de Ouagadougou, à rendre possible d’ici 5 ans les conditions de restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en France.

[ad_2]
Source link

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page