Robert Badinter : « La peine de mort remplit une autre fonction que la lutte contre le crime »

Publié le :

Entretien avec Robert Badinter, l’ancien garde des Sceaux, qui mène le combat pour une abolition universelle de la peine de mort.

Lors d’un discours au Panthéon le 9 octobre 2021 pour marquer les 40 ans de l’abolition de la peine de mort en France, Emmanuel Macron avait annoncé l’organisation d’une « rencontre au plus haut niveau » au début de 2022 pour « convaincre » les dirigeants des pays l’appliquant encore de « l’urgence de l’abolir ».

Le projet de loi sur l’abolition de la peine de mort avait été adopté en France par l’Assemblée nationale le 18 septembre 1981, quatre mois après l’élection de François Mitterrand à l’Élysée, puis le 30 septembre par les sénateurs. La mise au rebut de la guillotine avait été promulguée le 9 octobre 1981.

Source link

Quitter la version mobile